Fidélisation : fêtez l’anniversaire de vos clients !

Demandez-vous la date de naissance de vos clients lors de leur inscription sur le site ? Si oui, est-ce que vous l’utilisez ? Cette fameuse date très personnelle est souvent recueillie mais très peu exploitée.

Pourtant, elle est un levier marketing et de fidélisation important, qui rapproche l’entreprise et son client. Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour exploiter au mieux cette information ?

POURQUOI FÊTER L’ANNIVERSAIRE DE SES CLIENTS ?

La date d’anniversaire est une information fréquemment demandée lors de la création d’un compte sur un site e-commerce. Pourtant, rares sont les e-commerçants qui emploient réellement cette donnée.

Mettre en place une action marketing basée sur l’anniversaire du client a pourtant plusieurs intérêts :

  • Reconnaissance du client vis-à-vis de la marque,
  • Humanisation de la relation client,
  • Incitation à l’achat,
  • Relance du contact avec le client.

À l’heure des réseaux sociaux et de la déshumanisation du contact client par le web, les internautes souhaitent tout de même avoir une relation humaine et personnalisée avec les marques. Le client souhaite être reconnu, suivi, et récompensé pour sa fidélité.

Quelle meilleure occasion que son anniversaire pour lui faire sentir son importance pour l’entreprise ?

COMMENT METTRE EN PLACE UNE ACTION MARKETING À PARTIR DE LA DATE D’ANNIVERSAIRE ?

Cela parait évident, mais il faut déjà demander au client sa date de naissance lors de son inscription sur le site e-commerce. Assurez-vous de l’exploiter par la suite, les communications d’anniversaire sont de plus en plus répandues. Si l’internaute vous donne cette information (encore plus si ce n’est pas un champ obligatoire), il s’attendra à recevoir quelque chose le jour J.

Une fois que vous avez décidé d’exploiter cette information, il vous faut planifier le type de message envoyé et son contenu.

Contenu du message : remise ou cadeau ?

Il est de tradition d’offrir quelque chose pour l’anniversaire de quelqu’un. Dans les e-mails marketing d’anniversaire, deux types d’offres sont généralement utilisées : une remise sous condition d’achat, ou un petit cadeau (produit offert).

La valeur perçue par le client est très différente, et la stratégie également. La remise sous conditions a pour but de « forcer » un achat, avec le risque que le client ne considère pas cela comme un réel « présent » et ne l’utilise pas. Tandis que le cadeau, même minime, ne génère pas d’achat direct mais peut provoquer des achats additionnels lors de sa récupération, ou relancer la relation de confiance avec la marque.

Une stratégie différente peut être mise en place en fonction du type de client : est-il fidèle ? Si oui, un cadeau peut avoir un plus grand impact en le remerciant de sa fidélité. Si non, une remise intéressante peut relancer un processus d’achat.

Adaptez donc le type de cadeau d’anniversaire à la typologie de client mais aussi au type de produits que vous vendez. À vous d’évaluer si le don d’un petit produit ou d’un chèque cadeau sans montant minimum d’achat impactera votre activité. Vous pouvez également faire de l’A/B testing, en proposant des offres différentes à des typologies de clients proches pour voir le meilleur retour et adapter votre stratégie.

Un anniversaire multicanal ?

Vous avez un ou plusieurs magasins en plus d’un site e-commerce ? L’idéal est donc d’offrir un anniversaire multicanal au client, c’est-à-dire que l’offre reçue sera valable autant en ligne qu’en magasin. Il pourra ainsi choisir le canal le plus adapté à ses habitudes de consommation.

Pour aller encore plus loin dans la segmentation, si vous n’avez qu’un seul magasin, vous pouvez envoyer une communication différente aux clients qui ont l’habitude de commander en ligne et retirer en magasin, ou qui achètent sur place et dont vous avez récupéré la fameuse date (par la carte fidélité par exemple). Offrir quelque chose lors de la visite physique du client rapproche encore le rapport humain entre l’entreprise et les consommateurs.

Comment rédiger le texte du message ?

Soignez bien l’objet, la rédaction et la personnalisation du message. La base est de personnaliser au nom de la personne (prénom ou nom selon votre image de marque). Vous pouvez aussi personnaliser en indiquant l’âge exact de la personne.

L’e-mail doit refléter le positionnement, l’image de l’entreprise, travaillez-le avec soin. N’hésitez pas également à le changer tous les ans, car le client se souviendra certainement si l’image, le texte et l’offre étaient identiques l’année passée. C’est une technique de fidélisation, vous risquez donc de souhaiter l’anniversaire de la personne plusieurs années de suite si tout se passe bien, prouvez-lui que vous innovez ! Ou vous pouvez prévoir des modèles d’e-mail différents en fonction de la première, deuxième, troisième etc, année de souhait d’anniversaire.

Assurez-vous également que vous pourrez assurer cette stratégie marketing pour plusieurs années. Ne vous sentiriez-vous pas « trahi » si un ami vous oubliait pour votre anniversaire ? De même, une fois cette démarche de reconnaissance engagée avec le client, ne l’oubliez pas ! Sinon, lui vous oubliera bien vite.

Un message différent en fonction de l’âge ?

Vous pouvez également faire des cadeaux différents en fonction de l’âge de la personne. Pourquoi pas faire un cadeau spécial pour les 20, 30, 40, 50, 60 ans etc, par exemple.

En fonction de votre activité, si votre panel de client est très large, vous pourrez offrir une communication différente en fonction de la tranche d’âge également. On ne s’adresse pas forcément de la même manière à des personnes de 18-25 ans qu’à des 40-50 ans, ou on ne leur offre pas la même chose.

La date de naissance permet donc une segmentation et une personnalisation très poussée. Si vous êtes sur une activité de vente de produits chinois, pourquoi ne pas faire une communication en fonction de l’année de naissance ? Saviez-vous que nous sommes entrés dans l’année chinoise du Chien ?  Les possibilités de communication sont nombreuses !

FÊTER AUTRE CHOSE QUE L’ANNIVERSAIRE DU CLIENT, ÇA SE FAIT ?

L’anniversaire de création de l’entreprise ou de la première commande du client sont d’autres occasions pour communiquer ! La fidélisation passe par une relation client humanisée et cohérente. Il n’est pas seulement question de pousser à la vente, mais aussi de reconnaître la participation du client à la réussite de l’entreprise ! Tout comme en management, un simple « Merci » peut faire beaucoup dans la relation humaine. Ne vous focalisez donc pas que sur les newsletters commerciales, et profitez de chaque occasion pour vous rapprocher de votre client, que ce soit en lui offrant cadeau, remise, ou juste en lui demandant son avis.

 

 

Optimisation des performances de PrestaShop

Est-il nécessaire d’améliorer la vitesse de chargement de une boutique PrestaShop ? On va répondre à cette question dans l’article qui suit.

La rapidité de chargement d’une boutique en ligne est primordiale même si ce n’est pas le seul élément à prendre en compte pour augmenter le nombre de ventes. Au-delà de 3 secondes de chargement, la moitié des utilisateurs sont susceptibles de quitter la boutique. Ça fait réfléchir… Il est compliqué sans un bagage technique minimum de déterminer l’impact de la vitesse de chargement sur les ventes et surtout d’optimiser le site web.

Voici un guide complet pour optimiser le chargement de PrestaShop, en compilant toutes les informations que j’ai pu lire et mettre en pratique.

 

Quelle est la vitesse de chargement de mon site PrestaShop ?

J’utilise au quotidien plusieurs outils pour mesurer la vitesse des sites web. Je partage avec vous quelques outils efficaces pour tester la vitesse de votre site :

  • Page Speed Insight : analyse du contenu et recommandations
  • GTmetrix : performant car il combine 2 outils à savoir Page Speed et Yslow
  • Wichloadfaster : parfait pour se comparer au concurrent
  • Loadimpact : test et optimisation avec simulations
  • Pingdom : détails sur les éléments, fichiers et temps de chargement

 

La vitesse de chargement bloque-t-elle mes ventes ?

À partir du moment où vous connaissez la vitesse de chargement de votre site, lisez quelques conséquences directes du temps de chargement sur les ventes d’une boutique.

Voici une réponse en quelques chiffres dans cette infographie :

  • Au-delà de 1,5 secondes, votre boutique est lente et donc converti moins
  • Si votre site génère 100€ par jour, avec 1 seconde de temps de chargement en moins, vous pouvez prétendre gagner 7€ de plus par jour, soit 2555€ par an !
  • 1 seconde de plus pour Amazon, c’est 1% de revenus perdus !
  • Walmart gagne 2% sur son taux de conversion à chaque seconde gagnée sur le temps de chargement !
  • Mozilla a augmenté de 15% son taux de téléchargement avec 2,2 secondes économisées !

En somme, il est impossible de savoir combien exactement vous allez pouvoir gagner en augmentant les performances de votre boutique en ligne. En revanche, il est tout à fait possible d’avoir une prévision sur la tendance liée à l’augmentation des performances de votre site.

 

Comment optimiser la vitesse de chargement de PrestaShop ?

Une fois que vous avez pris connaissance de l’impact de la vitesse de chargement sur vos ventes, il vous reste à mettre en pratique ce que vous avez vu. Je vais vous montrer dans la suite de cet article comment mettre en place diverses optimisations assez simples pour améliorer la vitesse d’affichage de PrestaShop.

Pour information, j’ai travaillé sur la version 1.6.1.15 de PrestaShop mais si vous êtes sur une version différente, les recommandations peuvent aussi s’appliquer dans la majorité des cas.

PrestaShop utilise Smarty comme moteur pour interpréter les fichiers de votre thème pour les afficher. Lorsque vous êtes en développement, il est nécessaire de compiler les données et vider le cache pour voir les modifications effectuées. En production, les réglages précédents sont inutiles et car ils obligent PrestaShop à charger votre site entièrement à nouveau à chaque chargement de page et c’est long !

Réglages en production (voir capture d’écran) :

  • Dans l’admin > Paramètres avancées > Performances > Smarty
  • Cochez « Ne jamais recompiler les fichiers de templates »
  • Cochez oui pour « Cache »

 

Fonctionnalités de base

PrestaShop par défaut propose un large éventail de fonctionnalités. Toutes ces fonctionnalités mettent du temps à s’afficher donc si vous n’en n’utilisez pas une, désactivez-la.

 

CCC

Toujours dans la section « Performances » de PrestaShop, la partie « CCC » qui signifie « Combiner, Concaténer et Cache » permet de réunir en un seul fichier css ou javascript l’ensemble des fichiers utilisés sur votre PrestaShop. La réduction du code supprime les espaces inutiles tandis que l’optimisation Apacje joue sur la compression gzip et l’amélioration du cache.

Réglages en production (voir capture d’écran) :

  • Dans l’admin > Paramètres avancées > Performances > CCC
  • Cochez oui pour « Smart cache pour les feuilles de style »
  • Cochez oui pour « Smart cache pour le code JavaScript »
  • Cochez oui pour « Réduction du code HTML »
  • Cochez oui pour « Compression du JavaScript dans le code HTML »
  • Cochez oui pour « Déplacer le code JavaScript à la fin »
  • Cochez oui pour « Optimisation Apache«

Pour de multiples raisons, votre thème peut ne pas être compatible avec un ou plusieurs paramètres évoqués ci-dessus. Dans ce cas, il est possible de n’activer qu’une ou plusieurs de ces options. Egalement, je vous invite à vous rapprocher de votre intégrateur pour solutionner les points concernés.

 

Serveur de média ou CDN

Les serveurs de média ou CDN (Content Delivery Network) permettent de charger les fichiers images, css, javascript, polices…depuis plusieurs serveurs.

Vous avez 3 domaines différents : indiquez-les dans les champs prévus et vos contenus seront chargés en simultanée depuis 3 serveurs différents, donc une utilisation de bande passante répartie.

Vous avez 3 sous-domaines : indiquez-les dans les champs prévus et vos contenus seront chargés en simultané depuis 3 sous-domaines différents. Vous n’offrirez pas plus de bande passante mais plus de téléchargements en simultanée.

Réglages en production :

  • Dans l’admin > Paramètres avancées > Performances > Serveur de média
  • Remplissez les 3 champs avec vos domaines ou sous-domaines

[edit du 03/10/2017]

On m’a posé une question à juste titre : « Doit-on avec les CDN dupliquer les fichiers de sa boutique PrestaShop ? » La réponse est non. PrestaShop va simplement répartir le chargement des fichiers via 3 sous-domaines ou domaines selon les cas. Le chargement des fichiers se fait alors de front et non en parallèle.

 

Chiffrement

Cette section de « Performances » invite à choisir a méthode chiffrement des cookies entre la bibliothèque mcrypt et la classe BlowFish locale.

Réglages en production :

  • Dans l’admin > Paramètres avancées > Performances > Chiffrement
  • Cochez « Utiliser Rijndael avec la bibliothèque mcrypt »

 

Cache

 

On détermine dans cette partie comment est géré le cache de votre serveur. Je vous conseille d’utiliser Memcached : si Memcached n’est pas installé sur votre serveur, je vous conseille le l’installer.

Réglages en production :

  • Dans l’admin > Paramètres avancées > Performances > Chiffrement
  • Cochez oui pour « Utiliser le cache »
  • Cochez pour « Système de cache » : « Memcached par PHP::Memcache »

 

Poids des images

Optimiser la tailles des images de PrestaShop permet de réduire la taille du site à charger. Il est donc primordial de réduire la taille des images. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils gratuits en ligne comme :

  • PunyPNG : il permet de compresser les images JPG, GIF ou PNG et donne de très bons résultats
  • Tinypng : l’outil compresse les images notamment en PNG
  • Caesium Image Compressor : compression jusqu’à 90% sans perte de qualité

 

Dimensions des images

Votre navigateur au chargement d’une page parcourt tout le code de votre page et affiche le contenu en fonction des informations fournies. Indiquer les dimensions des images permet de donner directement l’information de taille de chaque image pour la placer dans la page au lieu de pré-charger les images pour les replacer ensuite.

 

Arche ou image de fond

Les images de fond ou background en anglais sont nécessaires à l’animation d’une boutique mais elles sont souvent grandes et lourdes à charger.

La technique du Lazy Loading est particulièrement utile si vous avez beaucoup d’image ou une image de fond également. Voici un article intéressant sur le sujet : https://bulledev.com/chargement-image-progressif-lazy-load/

 

Sprites css

Un sprite css est un regroupement d’images dans un seul fichier. Voici un sprite css utilisé par Google par exemple. Quand un visiteur affiche votre site, il ne charge alors qu’un seul fichier. Il n’y a donc qu’une seule requête effectuée sur le serveur ce qui est plus rapide. AlsaCréations explique très bien les sprites css dans cet article : https://www.alsacreations.com/tuto/lire/1068-sprites-css-background-position.html

En bref, pour 15 images, vous ne chargez qu’une seule image regroupant vos 15 images et c’est plus rapide !

Voici quelques outils gratuits pour générer des sprites css en ligne :

  • Stitches : assez simple avec du drag & drop
  • Toptal : simple et efficace
  • CSSSprites : upload et génération automatique

 

Compression gzip

En plus des différents points vus, vous pouvez activer la compression gzip qui va compresser les fichiers de votre site web pour réduire leur taille et donc le temps nécessaire pour les afficher dans le navigateur.

Pour activer la compression gzip, indiquer les lignes ci-dessous dans le fichier .htaccess situé à la racine de votre hébergement web :

« Defer parsing of JavaScript » ou placer judicieusement vos javascripts

Les balises <scripts> présents dans vos pages bloquent le chargement de celles-ci tant que les scripts ne sont pas chargés totalement. Il est donc important au choix de :

  • placer les scripts en fin de code, généralement avant la balise </body>
  • charger les scripts en asynchrone

Consultez cet article concernant l’optimisation des performances d’un site web et notamment du javascript : https://www.lije-creative.com/javascript-accelerer-chargement-site-internet/

 

Éviter d’appeler deux fois le même fichier

C’est évident car si on charge deux fois le même fichier, c’est plus long. Et c’est pourtant ce qui se produit si on charge ce fichier ainsi :

Chargez seulement les éléments visibles à l’écran

Votre client arrive sur une liste de 100 produits ou sur une fiche produit très longue mais veut-il forcément voir les 10 derniers produits ou les recommandations produits en bas de page ?

Il est conseillé de ne charger que les éléments visibles à l’écran en premier, puis les autres éléments au fur et à mesure si ils deviennent visibles.

Des modules permettent de faire cela et sont disponibles sur la plateforme Addons. Il est aussi possible de déterminer les éléments à charger seulement si ils sont visibles via ce tuto par exemple : https://bulledev.com/chargement-image-progressif-lazy-load/

 

Quels modules PrestaShop pour améliorer la vitesse de chargement ?

Je ne suis pas partisan d’installer une multitude de modules dans PrestaShop car ils vont certes améliorer la vitesse du site, mais ils vont aussi alourdir le site en parallèle.

Je peux citer un module d’optimisation pour PrestaShop que j’ai eu l’occasion de tester sur le site ayianna.ch : il s’agit de Page Cache. Voici les résultats GTmetrix avant et après installation avec la configuration par défaut :

  • avant installation : 58% et 77%
  • après installation : 62% et 81%

Constat : sans connaissance particulière en code, on peut tout à fait améliorer les performances avec certains modules efficaces. Attention car le module cité ne traite pas les points évoqués précédemment dans cet article.

 

Quel est l’impact de l’hébergement sur la vitesse de votre site web ?

Après avoir constaté que l’on peut optimiser via des points techniques ou des modules les performances de PrestaShop, on va parler d’un élément phare pour toute boutique en ligne : l’hébergement web.

Je vais parler de l’hébergement via mon témoignage en tant qu’utilisateur et client.

J’ai débuté en tant que freelance spécialisé PrestaShop & WordPress en 2009. A ce moment là, j’ai fait comme tout bon freelance qui débute : j’ai créé un portfolio et je l’ai hébergé chez OVH sur un hébergement mutualisé perso à 30€ HT / an. Autant dire que l’offre était imbattable pour être présent sur le web. J’ai bien dit présent, pas visible.

Aujourd’hui, mon site est toujours en place mais sur un autre hébergement : une offre de type dédié chez un hébergeur particulier qui offre du service en plus des performances. Le coût est d’environ 60€ HT / mois…pour le même service diront certains. Et bien non, pour ce prix, mon site web sous WordPress qui affichait des temps de chargement de 10s environ se charge à présent en moins de 1,5s avec une vraie infogérance en plus !

Résultats :

  • mon utilisation en tant que rédacteur et administrateur est plus agréable et plus fluide
  • votre utilisation en tant que lecteur est elle aussi plus agréable car les pages se chargent plus rapidement, et vous consultez plus de contenu sur mon site, plus de réalisations / articles…
  • Google qui prend en compte la vitesse de chargement me place plus généralement devant un concurrent qui propose un site web plus lent, donc j’ai potentiellement plus de visibilité et donc de clients

Je prend souvent cette image pour illustrer la situation : « Le web, c’est comme une course : si vous avez le meilleur pilote sans la voiture la plus rapide, vos concurrents plus rapides risquent gagner à tous les coûts ! »

Comprenez qu’avec les meilleures optimisations possibles sur votre boutique, un hébergement de qualité reste le plus grand levier pour disposer d’un site rapide à charger. Une question réside : comment bien choisir son hébergement ? Voici des éléments de réponse pour bien choisir :

  • les performances : quelles sont les performances affichées pour un PrestaShop sur telle ou telle offre ?
  • l’assistance technique ou infogérance : est-elle gratuite ou payante ? que comprend-elle ?
  • la sécurité : comment est-elle garantie ? les sauvegardes sont-elles comprises ?
  • le trafic et l’espace disque : ais-je une bande passante / espace disque illimité ?
  • le prix : il faut comparer mais pour moi ce n’est pas le critère à regarder en amont

Pour ma part, je travaille avec infomaniak, un hébergeur qui propose des offres performantes avec un vrai support, avec un vrai contact humain qui vous écoute et vous propose une solution sur-mesure.

 

Comment optimiser PrestaShop sur-mesure ?

Dans la partie précédente de l’article, vous venez de voir comment optimiser de manière générale PrestaShop, ce que vous pouvez faire. Il est également possible et c’est d’ailleurs un sujet que je traite assez souvent : l’optimisation sur-mesure des performances de PrestaShop.

Voici le déroulement du travail :

1. Audit du site web

Avant d’utiliser un outil, je consulte le site et je me place en tant que client cible de la boutique en question. J’étudie avec soin les différents éléments et stratégies mis en place pour vendre.

Ensuite, je consulte des outils pour faire ressortir les différents éléments techniques que l’on peut améliorer.

2. Recommandations concrètes

Je rédige un rapport complet et détaillé affichant les points positifs et les points clés sur lesquels il faut appuyer pour un gain maximum en temps de chargement. En effet, certaines optimisations auront un impact moindre sur la vitesse du site tandis que d’autres actions seront radicales sur un projet donné.

3. Mise en place des préconisations

On peut s’arrêter à l’étape 2, mais je peux aussi mettre en place les préconisations précédemment hiérarchisées. Tout le travail est chiffré en amont : tout est limpide sur le temps et le budget nécessaires pour la mise en place.

4. Bilan des optimisations

J’effectue un retour complet sur le travail effectué sur PrestaShop avec un comparatif avant / après généralement avec GTmetrix. Vous vendez de plus en plus !

Je suis déjà intervenu sur de nombreux projets pour améliorer les performances, voici des exemples :

 

Si vous n’avez pas le temps ou les compétences pour optimiser votre boutique PrestaShop, je peux m’en charger !

 

Conclusion

Vous pouvez améliorer les performances de PrestaShop via de nombreux leviers dont certains sont évoqués dans cet article. Ceci étant, il est conseillé d’optimiser au cas par cas pour éviter de dépenser du temps sur des points futiles sur certains sites web.

Cet article devrait en aider plus d’un, je l’espère, pour réduire le temps de chargement de PrestaShop. Je vous invite également à poster vos commentaires, questions, avis et autres astuces pour constituer une bonne base de travail ?

A bientôt !

 

 

8 façons de promouvoir votre nouveau site

Selon AdWeek, 81% des consommateurs veulent voir le site Web d’une entreprise avant d’acheter un produit ou un service.

Certaines personnes visitent un site Web par un lien vu sur les médias sociaux, par une newsletter ou dans un article de blog. Mais la majorité, environ 60% commencent par faire une recherche sur les différents moteurs de recherche.

Si les clients potentiels ne voient pas votre site internet grâce aux recherches en ligne ou par d’autres canaux marketing, vous risquez de ne pas avoir beaucoup de trafic sur votre site.

Il y a donc tout intérêt à prendre du temps à concevoir un nouveau site internet.

Comment mesurer le succès?

Il y a beaucoup de sites que vous pouvez utiliser pour mesurer le succès de votre site internet, du taux de rebond aux sources du trafic en passant par les taux de conversion. Cependant, on peut dire que le plus important est la qualité du trafic obtenu. En effet, si personne ne visite votre site, les autres paramètres ne serviront à rien.

La quantité de trafic Web que vous devriez obtenir dépend du type d’entreprise que vous avez et de sa grandeur. Par exemple, les entreprises B2B avec de 11 à 25 salariés reçoivent une moyenne de 269 visiteurs uniques par semaine. Les entreprises B2C reçoivent quant à eux, 685 visiteurs uniques.

Voici 8 façons de promouvoir votre nouveau site Web:

  1. Email Marketing

Le marketing par email permet de fournir un contenu précieux pour encourager vos bénéficiaires à rester engagés auprès de vos services. N’oubliez pas d’y insérer un appel à l’action pointant vers votre site internet afin d’encourager les visites répétées sur votre site et sur votre nouveau contenu.

  1. Signer vos emails

Vous pouvez inclure un lien vers la page d’accueil de votre site internet ou une page de destination spécifique que vous désirez promouvoir.

  1. Search Engine Optimization

Le SEO permet d’améliorer le classement sur les moteurs de recherche organiques. Cela est un processus complexe qui implique l’optimisation de votre site internet en y ajoutant des mots clés et du contenu fiable ainsi que des liens de qualité. En améliorant le référencement, votre site apparaîtra en haut des résultats de recherche pour vos mots-clés spécifiés.

  1. Annonces payantes

Créer des annonces payantes pour les moteurs de recherche. Les annonces payantes les plus populaires sont celles de Google AdWords. Il vous suffit de dire à Google, le montant que vous êtes prêt à dépenser et vous ne payez qu’au clic sur votre annonce. Ceci est appelé pay-per-Click. Assurez-vous que vos liens publicitaires vers la page de destination correspondent bien à la copie dans l’annonce.

  1. Médias sociaux

Les médias sociaux comme Facebook et Twitter (avec un milliard d’utilisateurs chacun) sont une excellente façon de promouvoir votre site internet. Fournir des liens vers vos pages (en fonction de la nature du contenu) peut être bénéfique.

  1. YouTube

Environ 1 milliard de personnes utilisent YouTube chaque mois. Ce fait, combiné avec l’énorme popularité de la vidéo, YouTube fait naturellement la promotion de votre site internet. Assurez-vous d’inclure un appel à l’action dans votre vidéo avec un lien vers votre site Web afin de donner aux téléspectateurs, une bonne raison d’y aller.

  1. Blogs clients

Identifiez les principaux sites dans votre secteur d’activité et écrivez des articles de blogs pour eux. Assurez-vous d’inclure un lien vers votre site dans leur blog.

  1. Re-ciblage

Si vous achetez sur le site de Walmart, vous remarquerez peut-être des annonces pour des produits similaires que vous venez d’acheter sur d’autres sites. Cela est réalisé par un système de re-ciblage, une technologie basée sur les cookies qui consiste à insérer un code spécial sur votre site. Lorsque les visiteurs viennent sur votre site internet, un cookie sera installé sur son navigateur. En effet, cela permettra d’afficher des annonces pour votre sites internet sur d’autres sites à travers le Web, ce qui augmentera la visibilité de votre site, des produits et des services que vous vendez.

La promotion de votre site internet peut augmenter le trafic Web et stimuler les ventes.

 

 

5 raisons essentielles de créer un blog sur son site marchand

Le Blog est un outil de promotion formidable pour son e-commerce. Voici 5 raisons de créer un blog pour accompagner son site marchand :

Préparer le lancement de son site :

Lancer un blog plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant l’ouverture de sa boutique en ligne peut être une très bonne chose.

En effet, en partageant sur internet votre aventure dans le e-commerce, en parlant de l’avancée de votre projet, des difficultés rencontrées, des solutions que vous avez trouvées, en abordant des sujets qui touchent au thème de votre futur site marchand…

Vous risquez de fédérer une petite communauté qui suivra vos articles jours après jours, qui vous conseillera par le biais des commentaires, qui vous donnera son avis, ses attentes et ses envies, qui attendra avec impatience le jour du lancement de votre boutique, qui constituera votre première clientèle et qui sera votre meilleur ambassadeur au près de ses amis et de sa famille.

Augmenter le nombre de visiteurs vers votre site :

Vous l’avez compris, un blog augmentera le nombre de visiteurs et cela pour deux raisons :

  • parce que vos articles seront ce qu’on appelle du contenu unique, ce qui est particulièrement apprécié par les moteurs de recherche qui vous renverront de plus en plus de visiteurs, pour peu que vous entreteniez régulièrement votre blog.
  • Vos visiteurs ayant perçu le côté humain de votre société (ce qu’un grand groupe ne pourra jamais avoir), ils seront plus enclin à vous recommander à leurs proches (dans la vie réelle, sur les réseaux sociaux ou en vous citant sur leurs sites).

Augmenter le taux de transformation :

Les visiteurs qui vous connaissent à travers votre blog seront plus tentés d’acheter sur votre site que sur celui d’un concurrent dont ils ignorent tout. Ainsi, le taux de transformation pour 100 visiteurs qui lisent votre blog sera beaucoup plus important que pour 100 visiteurs qui arrivent sur votre e-commerce directement et cela pour plusieurs raisons :

  • parce que ceux qui lisent votre blog auront reconnus votre expertise et vos compétences à travers vos billets. De ce fait, ils vous feront confiance.
  • parce qu’ils auront l’impression de vous connaître et se seront familiarisés avec vous. De ce fait, ils vous feront confiance.
  • parce qu’ils auront vu la face cachée de votre société, ils sauront comment elle fonctionne, ils apprécieront la transparence dans votre processus commercial. De ce fait, ils vous feront confiance.

Comme je l’ai expliqué à plusieurs reprises et notamment dans cet article :

Plus les visiteurs vous font confiance et plus le taux de transformation et les ventes augmentent. Quel meilleur moyen pour gagner la confiance de vos visiteurs qu’en vous livrant à travers un blog ?

Améliorer le référencement :

En créant des articles uniques et du contenu intéressant, en fédérant une communauté autour de votre blog, vos articles (qui contiennent des liens vers vos fiches produits) seront repris et linkés un peu partout sur les sites spécialisés qui tournent autour de votre thème.

En effet, il est beaucoup plus facile d’avoir des liens spontanés vers un contenu informatif, unique et intéressant que vers une fiche produit.

Booster votre présence sur les réseaux sociaux :

Vouloir que les gens parlent de vous sur les réseaux sociaux, qu’ils vous tweetent, qu’ils aiment vos publications… c’est bien… mais encore faut-il avoir des choses intéressantes à partager !

J’ai toujours été étonné par le fait que les gens dépensent tant et tant d’énergie pour motiver les autres à partager des choses inintéressantes sur les réseaux sociaux, alors qu’ils pourraient utiliser cette même énergie pour créer des choses intéressantes.

Rédiger des articles de qualité, pertinents et en lien avec votre activité et la meilleure manière d’encourager les gens à parler de vous.

Lancez-vous dès Aujourd’hui !

Pour résumer : rien ne doit vous empêcher de faire un blog pour votre e-commerce… enfin si… si vous n’êtes pas doué pour écrire, que vous faites vraiment beaucoup de fautes d’orthographe (un peu ça passe, mais beaucoup…) ou que vous ne maîtrisez pas du tout votre sujet. Si c’est le cas, abstenez-vous. Ceci pourrez  avoir un effet négatif sur votre site marchand.

Non ! Attendez… Ne vous abstenez pas ! Pourquoi vous priver d’une telle opportunité de développer votre business ? Si vous n’avez pas le temps ou que vous n’êtes tout simplement pas fait pour la rédaction d’articles, alors confiez ce travail à un pro.

 

 

SEO ET PRESTASHOP

Vous avez une boutique en ligne ou le projet d’en ouvrir une ?

Il y a une étape indispensable à ne surtout pas oublier ou négliger : le Référencement – SEO.

Avoir une boutique c’est bien, mais faut-il qu’elle soit visible sur le net. Ben oui, un site e-commerce qui se situe en 6ème page et/ou à une faible notoriété à très peu de chance d’être visité.

Mais rien n’est perdu, il faut utiliser les bons outils (réseaux sociaux, blog, SEO… ). Cela peut être long avant d’obtenir des résultats mais il ne faut surtout pas baisser les bras.

Si vous avez un budget, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Le but de cette article n’est pas de vous faire un cours de SEO mais vous donnez deux outils qui peuvent vous aider.

1) Je suis tombée sur un article très intéressant, écrit par David Dudouet, qui donne de précieux conseils  pour optimiser le référencement naturel (« SEO ») de votre boutique e-commerce sous PrestaShop. Il a réalisé un guide (que vous pouvez télécharger gratuitement au format pdf) très détaillé sur ce thème.

 

Voici la table des matières :

Pour pouvez découvrir l’article et télécharger le pdf sur :  http://refeo.com/seo-prestashop/

Si vous désirez ajouter des conseils qui peuvent aider, n’hésitez pas !!!!

Source : web

 

 

error: Site protégé contre les copieurs !!