SEO NÉGATIF : 5 actions qui peuvent nuire à votre référencement naturel

SEO NÉGATIF : 5 actions qui peuvent nuire à votre référencement naturel

Le référencement négatif encore appelé SEO négatif est une pratique courante permettant de gâcher délibérément votre visibilité sur les principaux moteurs de recherche. Certaines personnes peuvent de ce fait aider vos concurrents à nuire à votre image. Néanmoins il existe différentes manière de s’en prémunir.

Il est à noter que cette technique de référencement négatif appelé Black Hat peut être très efficace. Cela repose principalement sur l’exploitation des algorithmes de Google contre vous. De ce fait, Google vous sanctionnera pour des infractions non commises par vos soins.

1- Attaque par du référencement automatique

Ce type d’attaque SEO est très facile et très efficace. Cette pratique consiste à rechercher le nom de votre marque en y ajoutant des mots tels que “arnaque” par exemple. En effectuant cela souvent, les utilisateurs qui taperont votre nom auront pour finir une suggestion incluant ce terme négatif.

Cette attaque peut être repérée en gardant un œil attentif sur vos requêtes de recherche. Si vous voyez des requêtes avec des termes inhabituels, vous êtes certainement la proie d’une attaque par le biais de ce type de référencement. Malheureusement, il n’y a aucun moyen permettant d’arrêter cela, si ce n’est d’opter une meilleure stratégie de contenu permettant de noyer ce terme dans le moteur de recherche.

2- Attaque par suppression de lien

Les Backlinks sont un facteur très important pour votre classement sur les principaux moteurs de recherche. Cette technique permet aux personnes d’envoyer des emails en votre nom en demandant la suppression des meilleurs liens vers votre site Web. Afin de pouvoir diagnostiquer ce genre d’attaque, il est nécessaire de disposer d’outils permettant la surveillance et le suivi de vos liens tels que Majestic ou Monitor Backlink.

3- Attaque par Hack

En principe, les pirates SEO ne cherchent normalement pas à nuire à votre classement. En effet, ils se moquent de votre autorité. Le but est de pouvoir construire la leur. Cependant, ce qui est injuste, c’est que ce genre d’attaque aura pour conséquence la pénalisation de votre site Web. Cette technique est utilisée lorsqu’un pirate enterre des liens spammés dans votre contenu afin de créer ces propres liens retour.

Vous pouvez visualiser cette attaque si votre site commence à se classer sur des mots-clés que vous n’avez jamais utilisés. Il vous faudra dès lors enquêter afin de trouver la faille sur votre site et pouvoir bloquer cette attaque à l’avenir.

4- Attaque par erreur 404

Si Google constate que votre site reçoit énormément d’erreur 404, il arrêtera de référencer votre site afin de ne pas offrir une mauvaise expérience aux utilisateurs. Les pirates dans le domaine du référencement négatif savent comment manipuler le moteur de recherche afin d’attaquer la concurrence. En effet, rien de plus simple. Il suffit de créer des milliers de liens vers des pages inexistantes de votre site Web. Lorsque Google va essayer de suivre ces liens, il va tomber sur une erreur 404. Cela affectera votre classement très rapidement.

Ces attaques peuvent être repérées facilement par le biais de Google Webmaster Tools. De plus, Google Webmaster Tools vous permet de modifier l’erreur pour le message suivant “Gone Forever (410). Ce nouveau message permettra de réduire le nombre d’erreur 404 émis et devrait permettre de garder son positionnement sur les moteurs de recherche.

5- Attaque par liens de spam

Il s’agit de l’une des attaques les plus courantes car elle est la plus simple à mettre en oeuvre. Un attaquant créé simplement un nombre élevé de lien vers votre site même. En analysant cela, Google va penser que vous vous engagez vous même par le biais d’un autre site Web afin d’augmenter votre positionnement. Par conséquent, le moteur de recherche va vous pénaliser.

Afin de vous prémunir de ce genre d’attaque, ajoutez les liens que vous avez identifiés à votre liste de désaveu afin que ces liens ne soient pas pris en compte pour votre classement. Vous pouvez également envoyer un rapport de Spam à Google.

Conclusion

Vous êtes désormais en mesure de savoir ce qu’est le référencement négatif et l’impact que ce dernier peut avoir sur votre site Web. De ce fait, il est important d’analyser votre site régulièrement par le biais de certains outils afin de vous prémunir de ce genre d’attaque. De plus ces outils vous permettent, le cas échéant, de pouvoir intervenir avant que votre classement ne chute.

Il est aussi à noter pour un meilleur référencement de votre site, que ce dernier doit être optimisé pour les différents supports et que la sécurité SSL doit être mise en place sur votre site Web.

N’hésitez pas à partager cet article

Les étapes pour devenir une star de YouTube

Les utilisateurs de YouTube regardent plus de 500 millions d’heures de vidéos chaque jour. Il est donc logique que cette plate-forme puisse vous aider à devenir une star YouTube.

La portée et le pouvoir de YouTube ont été démontrés par les nombreux artistes, célébrités et comédiens qui ont lancé leur carrière à travers des vidéos YouTube. Des célébrités comme le chanteur Justin Bieber à l’actrice / modèle Kate Upton, l’efficacité du marketing vidéo ne peut être niée.

Vous pouvez commencer à construire votre marque dès maintenant. Voici cinq façons de devenir une star YouTube.

  1. Trouvez votre voie afin de devenir une star YouTube

Si vous avez effectué des recherches, vous savez certainement que la concurrence est rude sur YouTube. Il existe à ce jour, des milliers de chaînes dans presque tous les domaines.

Vous vous dites très certainement qu’il ne faut tenter l’aventure car tous les sujets sont déjà présent sur YouTube.

Il ne s’agit pas de couvrir le même sujet encore et encore. Il s’agit d’apporter votre talent unique à un sujet et de le présenter différemment à un public.

La créativité vous séparera de la concurrence. Disons que vous êtes un danseur professionnel. Plutôt que de montrer vos mouvements dans un studio, essayez de danser dans différents contextes, comme un parc ou un musée.

  1. Produire des vidéo de qualité

Les nouvelles technologies vous permettent de diffuser plus facilement vos messages. Il est important de produire des vidéos de qualité afin de garder l’engagement de vos fans.

La première étape consiste à investir dans le bon équipement. Votre liste obligatoire doit inclure une caméra vidéo, un kit d’éclairage, un trépied et un logiciel d’édition.

Deuxièmement, il vous faudra créer un storyboard ou un script pour chacune de vos vidéos. Cette préparation vous permettra d’avoir un résumé de votre contenu. Vous saurez exactement ce que vous souhaitez transmettre et comment présenter le contenu.

Ne vous découragez pas pendant ce processus qui prend du temps. La recherche montre que «70 pour cent des créateurs avec au moins 100 000 abonnés passent au moins six heures à travailler sur chaque vidéo.

  1. S’engager auprès de votre public

L’engagement est un facteur critique sur tous les réseaux sociaux. Sur YouTube, c’est une partie importante de la construction de votre base de fans. Beaucoup de Youtubers publient des vidéos mais ne lisent jamais les commentaires laissés par les visiteurs. Cependant, les gens aiment susciter des conversations avec des personnes influentes dans le domaine. Afin de garder vos fans et de les rendre heureux, il est essentiel de leur répondre.

  1. Collaborer avec les influenceurs

Afin de devenir une star YouTube, il faut collaborer avec des personnes influentes. Les stars YouTube actuelles sont vos meilleures ressources si vous désirez devenir influenceur vous-même. Commencez à interagir avec eux en commentant leurs vidéos. De cette manière, vous allez développer des relations de confiance avec les Stars YouTube. Cela vous permettra de bénéficier de conseils avisés et d’encouragement afin de construire votre propre chaîne YouTube.

La collaboration peut prendre de nombreuses formes. Vous pouvez demander à votre influenceur de devenir votre mentor ou même échanger des services avec lui. Par exemple, si vous êtes un excellent concepteur de vidéos, demandez à l’influenceur, la possibilité d’éditer son prochain projet en échange de 15 minutes de conseil de sa part.

  1. Développer votre liste de courrier électronique

Mettre l’accent sur la croissance de votre chaîne YouTube est vital au début. Mais à mesure que votre marque se développera, il vous faudra pouvoir interagir de façon efficace avec vos fans. N’oubliez pas que si demain la plate-forme YouTube s’arrête de fonctionner, vous n’aurez plus aucune moyen de rentrer en contact avec vos fans. Il est important de pouvoir continuer d’interagir avec eux et pour cela, il est souvent conseillé d’acheter un nom de domaine et de créer en parallèle, son site internet.

Sur votre site Web, il vous sera possible de publier des vidéos, ajouter une biographie vous concernant et même parler de vos prochains projets. Il vous sera aussi possible d’y inclure un formulaire d’abonnement à une newsletter.

Les listes de courrier électronique sont une occasion de communiquer directement avec votre public. Vous pouvez envoyer des vidéos exclusives ou leur demander un avis.

Conclusion

Êtes-vous prêt à sauter le pas ? En ayant le bon concept, le bon matériel, il vous sera possible d’attirer des milliers, peut-être même des millions de personnes sur votre chaîne YouTube.

Créer une chaîne YouTube permettant de divertir votre public reste une chose aisée à effectuer. Vous pouvez demander des idées à votre public afin de créer de futures vidéos. Bien sûr, n’oubliez pas d’avertir vos visiteurs qu’ils peuvent s’inscrire à votre newsletter.

 

 

Méta données Facebook Open Graph – SEO

Les e-commerçants créent beaucoup de contenus au travers des pages de description de leurs produits, catégories, etc. Toutefois, si le contenu n’est pas diffusé, il n’attire pas de clients et par conséquent ne génèrera pas de ventes. De plus en plus de marchands utilisent les réseaux sociaux pour partager leur contenu.

L’un des objectifs de partage de liens est l’exposition générale auprès d’une grande audience. Il convient donc de contrôler autant que cela est possible la manière dont les pages sont représentées par ces réseaux les plus populaires. Dans notre précédant article, nous avions déjà décrit les Twitter Cards. Aujourd’hui découvrons Facebook Open Graph.

Facebook Open Graph, Quel intérêt pour les commerçants ?

Le concept n’est pas nouveau et le déploiement de Facebook Open Graph a commencé en 2010. Les autres sites internet notamment les sites de ventes en ligne avec Prestashop, WooCommerce ou Magento pour ne citer que ceux-là, peuvent s’intégrer a Facebook en devenant comme des objets d’un graph géant maintenu par Facebook. Ils deviennent l’équivalent d’un objet Facebook. Ces objets sont des concepts ou mots de vocabulaire comme produits, site web, livres, jeux, personne, entreprise, etc. Les mots sont limités à un dictionnaire public avec un certain nombre d’attributs.

En d’autres termes, cette intégration  structurée apporte un certain niveau de contrôle car il est possible de définir la valeur des propriétés associées aux objets comme leur image, leur lien. Il est alors possible de formater soi-même comment les pages sont vus par Facebook quand un utilisateur (vous-même en l’occurrence) partage votre page. Comme indiqué plus haut, le concept a fait des émules et d’autres géants du web ont des initiatives similaires comme Google (Rich Snippets) ou Twitter et peuvent se reconnaître les uns les autres. Par exemple, si une page ne comporte pas de Twitter cards, Twitter utilisera Facebook Open Graph.

Quels avantages pour l’e-commerce?

La conversation sur les réseaux sociaux ainsi que trafic que ce tout ceci généré contribuent indéniablement à la popularité des sites internet. Pour les sites de vente en ligne, les métas données Open Graph peuvent améliorer votre taux de rebond (la proposition d’utilisateurs ayant cliqué sur un lien par rapport au nombre de personnes touchées). Sachant que le nombre de vente est directement au nombre de visiteurs sur votre site, si le trafic augmente, il y a de fortes chances que votre chiffre d’affaires augmente  aussi.

Le vocabulaire Facebook Open Graph

L’implémentation des objets de l’open graph est basée sur le protocole RDFa. Il consiste  à enrichir l’entête des pages web de votre internet avec des tags html de type  « méta ».  La spécification décrit quatre propriétés basiques indispensables. Il s’agit de titre, url, image, type. Les 3 premiers sont assez explicit pour qu’on ne s’y attarde pas.

L’extension open graph minimale pour une page web ressemblerait à ceci :

Nous reviendrons dans la suite sur les types de pages disponibles ou comment en créer de nouveaux.

Les options avancées.

A ces propriétés de base s’ajoutent les attributs optionnels, ils sont toutefois recommandés. Plus on en met,  plus votre objet aura de visibilité (un produit ou service):

  • og:audio : décrit le lien d’un fichier audio associé à l’objet décrit
  • og:video : décrit le lien d’une vidéo associée à l’objet décrit, exemple un lien YouTube
  • og: description : consiste d’une ou deux phrases qui décrivent l’objet
  • og:locale : détermine le territoire et la langue associée, exemple fr_FR, fr_CA, en_US, ou en_GB
  • og:site_name : si l’objet fait partir d’un plus gros site, le lien du site parent ; exemple : un produit et le nom du site marchand prestashop.

Facebook Open Graph Image

Quelques propriétés comme une image sont décrites par leur lien, une taille, un type, etc. Ces propriétés ont leurs propres attributs :

C’est aussi le cas des vidéos ou des fichiers audio.

Open Graph propriété « type »

Pour permettre d’identifier de manière uniforme les types des objets, un vocabulaire décrit la liste de tous les types autorisés ainsi que leurs propriétés additionnelles.

On retrouve les types standards comme personne ou profil, site web, vidéo, musique, playlist, article, livre, une organisation, un produit, etc. Dans le cadre de l’e-commerce, attardons nous un peu sur le type produit.

Le document ci-dessous indique comment décrire avec beaucoup de détail un produit :

Visiter le site http://ogp.me/ pour en savoir plus sur la spécification Facebook Open Graph

Module Prestashop Facebook Open Graph

Prestashop fournir une implémentation native de l’Open Graph. Il s’agit du module Social Sharing disponible sur Github. Il inclut les métas tags basiques ainsi que les métas tags relatifs au type produit. Je vous conseille de l’activer dans votre boutique.

Module WordPress Facebook Open Graph

Le plugin SEO Yoast qu’on ne présente plus fournit aussi une implémentation de l’Open Graph. C’est un module indispensable pour tous ceux qui maintiennent un blog décent.

Conclusion

Facebook Open Graph fait partir de la tendance généralisée chez tous les acteurs du web à structurer le continu diffusé sur Internet. Il pousse vers une certaine harmonisation avec de plus en plus la possibilité de fournir un contexte à l’information. Cette tendance est aussi connue sous le nom de Web 3.0 . Préparez votre site des maintenant.

 

 

Glossaire AdWords

Après le glossaire sur les termes du SEO (référencement naturel), voici celui sur le SEA (référencement payant) !

 

Les nombreux termes présents dans l’interface Google AdWords peuvent paraître flous pour les personnes se lançant dans la publicité en ligne avec cet outil. Ce lexique a pour but de définir ces termes spécifiques à Google AdWords !

SEA (SEARCH ENGINE ADVERTISING)

L’acronyme SEA désigne la publicité sur les moteurs de recherche, que ce soit sur Google, Bing ou d’autres moteurs. Chaque moteur de recherche possède sa propre plateforme publicitaire (AdWords pour Google, Bing Ads pour Bing). Cet article est dédié aux termes présents dans Google AdWords.

CAMPAGNE SEARCH

Le réseau « Search » désigne les annonces qui sont affichées directement dans les résultats de recherche de Google, en haut et en bas. Ces annonces sont au format textuel, comportent un titre en deux parties, une zone de texte et une URL à afficher. Il existe également les annonces dynamiques, dont le titre et l’URL à afficher sont générés automatiquement par AdWords en fonction de la recherche de l’internaute et du contenu du site de l’annonceur.

CAMPAGNE DISPLAY

Le réseau Display est un type de campagne AdWords. Il existe deux formats d’annonces Display : responsives (avec du texte et des images) ou illustrées (images fixes ou animées). Elles sont diffusées sur des sites partenaires du “Réseau Display”. Le réseau Display regroupe une grande variété de sites qui mettent à disposition des emplacements sur leurs pages pour diffuser les annonces. Ceci permet donc d’afficher une publicité sur un site autre que Google. Vous pouvez même cibler précisément les sites sur lesquels vous souhaitez que votre publicité apparaisse.

REMARKETING

Le re-marketing est un mode de ciblage de campagnes AdWords. Une campagne incluant du re-marketing va diffuser les annonces uniquement aux gens qui ont déjà consulté le site de l’annonceur. Pour cela, une collecte de données avec des cookies doit être faite en amont sur le site.

EXTENSIONS D’ANNONCE

Une extension d’annonce désigne les éléments qui peuvent être ajoutés à une annonce textuelle et qui enrichissent donc cette annonce : liens supplémentaires, numéro de téléphone, accroches, lieux, extension de prix, d’avis et d’application… Ces extensions permettent d’ajouter des informations et d’augmenter la place que prend votre annonce dans les résultats de recherche, et donc d’être plus visible.

CTR (TAUX DE CLIC)

Le taux de clic représente le rapport entre le nombre de clics et le nombre d’impressions. Il permet ainsi d’évaluer la popularité d’une annonce et sa pertinence par rapport au mot-clé ciblé. Il représente donc le pourcentage de personnes ayant cliqué sur votre annonce par rapport au nombre de personnes ayant vu celle-ci.

COÛT PAR CLIC (CPC)

Les annonces AdWords fonctionnent avec un système de coût par clic. Vous ne payez que lorsqu’un internaute clique sur votre annonce, et vous définissez le prix maximal du clic vous-même via une enchère.

CPC MAX (ENCHÈRE)

Une enchère représente le prix que vous êtes prêt à payer pour un clic sur votre annonce. Le CPC max est un montant maximum que vous souhaitez payer par clic.

CPC MOYEN

Le CPC moyen représente le coût moyen payé par clic. Ce coût est une moyenne de ce que vous avez payé pour tous les clics faits sur ce mot-clé.

REQUÊTE LARGE

Méthode de ciblage de mot-clé. En enchérissant sur un mot-clé en requête large, votre annonce pourra s’afficher sur toutes les requêtes contenant ce mot-clé, mais aussi ses synonymes, variantes et termes associés.
Exemple de requêtes sur lesquelles pourraient apparaître un annonceur ayant enchéri sur chaussures : achat de chaussures, chaussures de sport, baskets, souliers, bottes, etc.

MODIFICATEUR DE REQUÊTE LARGE

Le modificateur de requête large permet de restreindre un peu la diffusion des annonces par rapport à la requête large. En ajoutant un + devant un terme, cela restreindra l’affichage de vos annonces aux requêtes contenant ces mots-clés, sans leurs synonymes ou termes associés.
Exemple de requêtes sur lesquelles pourrait apparaître un annonceur ayant enchéri sur +chaussures : achat chaussures, quelles chaussures de sport acheter, chaussure.

EXPRESSION EXACTE

En mettant un mot-clé entre guillemets, vous utilisez le ciblage « expression exacte ». Vos annonces apparaîtront uniquement sur les requêtes contenant les termes entre ces guillemets, mais contenant aussi des mots avant ou après.
Exemple de requêtes sur lesquelles pourrait apparaître un annonceur ayant enchéri sur “chaussures” : achat de chaussures, chaussures de sport, chaussures homme, etc.

MOT-CLÉ EXACT

C’est le ciblage le plus précis. En mettant un mot-clé entre crochets, vos annonces apparaîtront uniquement sur cette requête très précise, incluant seulement des mots fonctionnels qui n’ajoutent pas de sens supplémentaire à la requête.
Exemple de requêtes sur lesquelles pourrait apparaître un annonceur ayant enchéri sur [chaussures homme] : chaussures homme, chaussures pour homme.

MOT-CLÉ À EXCLURE

Un mot-clé à exclure est un terme sur lequel vous ne souhaitez pas du tout apparaître. C’est utile lorsque le mot-clé que vous ciblez a plusieurs significations, ou selon la méthode de ciblage, vous pouvez alors restreindre l’affichage sur des termes non pertinents pour vous.
Exemple de requêtes sur lesquelles pourrait apparaître un annonceur ayant enchéri sur « chaussures », avec comme mot-clé exclu –sport : achat de chaussures, chaussures de ville, chaussures homme, etc.

TAUX DE CONVERSION

Le taux de conversion représente le rapport entre le nombre de conversions et le nombre de clics. Cela désigne le pourcentage de visiteurs qui ont converti (fait un achat, rempli un formulaire) après avoir cliqué sur une annonce.

CONVERSION APRÈS AFFICHAGE

La statistique “Conversion après affichage” désigne les objectifs (achats, formulaire rempli) qui ont été réalisés sur le site par un internaute qui a vu une annonce sans cliquer dessus. C’est très utilisé pour les campagnes Display par exemple, qui ont surtout un but de visibilité.

Vous souhaitez confier la gestion de vos campagnes AdWords à des experts ?  Mes experts en référencement payant vous proposeront une offre sur mesure selon vos objectifs et les campagnes que vous souhaitez, pour améliorer vos ventes et votre retour sur investissement.

 

 

LE GLOSSAIRE SEO

UN VOCABULAIRE PAS TOUJOURS TRÈS CLAIR…

Même si le terme est de plus en plus utilisé parmi les acteurs du web, le sigle SEO reste encore mystérieux pour certains non initiés… Les mots “title” ou “backlinks” aussi sont des habitués dans le monde du référencement !

Mais que signifient-ils ?
Il faut déjà savoir qu’en référencement, vous trouverez très souvent la plupart des intitulés en anglais. Les traductions existent, mais elles sont rarement utilisées. Alors autant vous familiariser au plus vite avec ce vocabulaire pas toujours très clair…
Voici quelques uns de ces principaux gros mots du SEO et leurs définitions.

SEO

Search Engine Optimization : Optimisation pour les moteurs de recherche.

On parle aussi de référencement naturel ou de liens organiques. Dans Google Analytics ce canal d’acquisition est ainsi désigné par le terme : Organic Search.
Ce terme désigne également la personne en charge du référencement de sites : on parle du SEO de l’agence, équivalent du chargé de SEO.

TITLE

Titre

Il s’agit du titre de la page d’un site web, tel qu’il s’affiche en général sur Google. (Le lien bleu d’un résultat pointant vers un site). Souvent on l’associe à la famille des balises meta, mais il s’agit d’une simple balise de structure d’un document HTML, comme la balise H1 qui indique un titre de niveau 1 (sur 6). Cette zone est dite stratégique en SEO car privilégiée par les moteurs de recherche pour le positionnement d’une page.
Les balises meta concernent plus le descriptif de la page, comme par exemple la balise meta description présentant un résumé du contenu.

KEYWORDS

Mots-clés

Cette balise meta longtemps considérée (et encore de nos jours par certains) comme la zone essentielle où renseigner ses mots-clés n’est en fait plus utilisée par les robots d’indexation pour le positionnement. On la garde encore, peut-être par nostalgie, mais il est clair qu’il est inutile de perdre du temps à placer une liste à rallonge de mots plus ou moins utiles comme on pouvait le faire il y a encore quelques années… D’autres zones du contenu de la page sauront accueillir vos mots-clés avec beaucoup plus d’efficacité !

SERP

Page de résultats de recherche

SERP est l’acronyme de Search Engine Results Page, donc la page de résultats de recherche d’un moteur. Le but d’un site est en général d’être affiché sur la première page de résultats pour des requêtes importantes pour lui.

SNIPPET (GOOGLE)

Extrait

Elément essentiel sur les pages de résultats d’un moteur de recherche , le snippet est constitué de deux lignes de description placés sous un titre. Le plus souvent ces éléments correspondent à la balise title et à la meta description, mais bien sûr, comme souvent chez Google, ce sont les robots qui décident ! A eux de trouver dans la page explorée des éléments textuels correspondant à la requête saisie par l’internaute afin d’afficher un snippet pertinent à leurs yeux.

DUPLICATE CONTENT

Contenu dupliqué

Pour qu’un robot décide d’afficher un lien dans les SERP, plusieurs critères sont pris en compte. Celui de contenu unique en est un. En effet, si une requête est susceptible d’afficher plusieurs résultats identiques, cela n’a qu’un intérêt très limité pour le robot, et le risque est qu’il choisisse de n’en afficher qu’un seul. Si c’est le vôtre, tant mieux, sinon…
Ces doublons peuvent se trouver sur des sites distincts, mais également à l’intérieur de votre site. Dans ce cas, vous vous pénalisez vous-même en limitant le positionnement potentiel de ces pages à contenu dupliqué.

ANCHOR TEXT

Texte de l’ancre du lien

Relier des pages par le biais de liens est la base même d’Internet. On parle de la Toile (= Web) comme d’un immense maillage de liens permettant de naviguer sur des pages de sites en ligne. Les liens sur un texte sont constitués de mots cliquables donnant en général des informations sur la page de destination. Cette zone est à optimiser comme les autres zones stratégiques SEO (Title, H1, etc.) mais en prenant garde là aussi à ne pas sur-optimiser. L’algorithme Penguin pourrait sinon vous pénaliser…
Des mots-clés stratégiques seront donc à placer dans les intitulés de liens, mais en évitant de placer toujours les mêmes. Faire naturel est là aussi le mot d’ordre (même s’il s’agit en réalité d’un naturel extrêmement travaillé).
Et qu’en est-il des liens sur les images ? Dans ce cas, pas de texte de lien, ce sera l’attribut ALT (= texte alternatif) qui sera pris en compte par les robots, de même que le contexte du lien. Mais la valeur du ALT est moindre par rapport à un véritable contenu textuel.
A titre indicatif, l’attribut title (à ne pas confondre avec la balise title !) d’un lien ou d’une image n’est pas utilisé comme critère de pertinence par l’algorithme. Il sert plus à donner une indication à l’internaute sous forme d’une info-bulle au survol du lien.

BACKLINK

Lien entrant

Un référencement efficace comporte une stratégie de netlinking (= acquisition de liens) : l’objectif est de développer la popularité du site avec l’augmentation de liens pointant vers vos pages. La qualité doit primer sur la quantité, le temps des annuaires généralistes mélangeant allègrement tous les domaines d’activité en une masse informe de liens est périmée !
Des pistes plus récentes basées par exemple sur le buzz et la virilité sont à explorer. Des vidéos tuto ou des articles de blogs ciblés peuvent ainsi vous fournir des liens qualitatifs.

LINK JUICE

Jus de lien

Le Link Juice désigne la popularité transmise à une page par le lien qui pointe vers elle. Cette popularité dépend de la popularité et du nombre de liens dans la page d’origine. Plus il y a de liens dans une page, plus le link juice va être partagé entre les différents liens. Cela ne s’applique que pour les liens en dofollow.

DOFOLLOW

Lien suivi

Dofollow est une indication dans le code HTML qui indique aux robots des moteurs de recherche qu’ils peuvent suivre ce lien. Un lien en dofollow transmet du link juice à la page de destination.

NOFOLLOW

Lien non suivi

Nofollow est une indication HTML indiquant aux robots des moteurs de recherche qu’il ne faut pas suivre un lien. Ainsi, aucune popularité ne se transmet à la page cible. Le nofollow est utilisé pour les liens dans les commentaires par exemple afin qu’ils ne soient pas spammés par des personnes qui commentent juste pour obtenir un lien vers leur site, ou pour des liens de faible qualité que le site ne souhaite pas prendre en compte dans son référencement, pour éviter une pénalité Penguin par exemple.

PAGERANK

Système de mesure de popularité de Google

Créé par Larry Page, l’un des deux fondateurs de Google, le PageRank est un algorithme qui attribue un score à une page en fonction de nombreux critères afin de la positionner. Ce score est une donnée interne à Google et non divulguée, il n’est pas possible de la connaître pour les pages de son site.
À ne pas confondre avec la ToolBar PageRank qui était une barre verte créée par Google censée indiquer ce Page Rank, mais qui n’est plus à jour et donc inutile.

WHITE HAT SEO

Les SEO “au chapeau blanc”

Les référenceurs “White hat” sont généralement ceux qui respectent les directives de Google. Les termes “white hat” et “black hat” viennent des anciens films de western, où gentils et méchants étaient distingués par la couleur de leur chapeau. On parle également de “grey hat” lorsque les méthodes de référencement ne respectent pas à 100% les règles de Google sans être abusives non plus.

BLACK HAT SEO

Les SEO “au chapeau noir”

Le terme “Black hat” désigne les référenceurs qui utilisent des méthodes désapprouvées par Google pour référencer un ou plusieurs sites. Les techniques Black Hat sont souvent efficaces mais seulement sur le court terme puisque les filtres Google finissent par intervenir de manière drastique étant donné les méthodes employées.

KEYWORD STUFFING

Utilisation abusive de mots-clés

Le keyword stuffing (aussi appelé accumulation de mots-clés par Google) consiste à placer un même mot-clé de façon excessive sur une page, dans des phrases rédigées de manière non naturelle (tellement optimisées qu’elles n’ont plus de sens) ou hors sujet, ou encore cachées dans la page en blanc sur fond blanc.

CONTENT SPINNING

Contenus générés automatiquement

Le content spinning est une technique qui permet de rédiger de nombreux textes différents à partir d’un texte. Cela est généralement généré par un logiciel. Dans le cas où c’est mal mis en place, les contenus se ressemblent beaucoup et parfois ne veulent même rien dire.

SPAMDEXING

Spam de l’index

Le spamdexing désigne toutes les techniques allant à l’encontre des règles de Google afin de positionner un site internet, même sur des requêtes sans rapport avec un site. Ce terme est souvent utilisé pour désigner les techniques abusives des SEO Black Hat.

En complément, un petit rappel sur les 4 principaux sigles du référencement : SEO / SEA / SEM / SMO.

N’hésitez pas à nous contacter pour un audit SEO : mes équipes sont là pour vous accompagner dans ce travail souvent fastidieux et pour vous proposer des recommandations d’optimisation

error: Site protégé contre les copieurs !!